Gwezenneg à Portbail

Publié le par J.-G GWEZENNEG

 

 

Gwezenneg à Portbail : une installation inspirée - Cherbourg


Suaire Saccas en secrètions à la cicatrice bleue ( Entier
L'artiste expose à la chapelle Notre-Dame jusqu'au dimanche 11 juillet. 
Sa matière première est issue de la laisse de mer.  
L'exposition s'intitule Du chemin des vanités, en secrétions.

 

L'artiste présente sa vision de la vanité, de la vacuité presque, de la vie et de la mort.


Gwezenneg sculpte les ossements, les plastiques, les épaves et autres objets qu'il trouve sur les plages de sa Hague adoptive, à marée basse.


Cela s'appelle « aller à gravage ».


Les titres de ses sculptures constituent un voyage dans son univers inimitable : La Faucheuse secrétion de l'oiseau en lutoms, Enclos des Arac'hs, La montée des os etc.


L'installation est époustouflante : neuf fonds de cuve retracent le plan de la chapelle en une croix monumentale, posée à même le sol, réceptacle de crânes et d'os, depuis La Vulve-berceau jusqu'à La Barque des morts aux miroirs.


Dans le transept nord, six Saccas, palindromes de sac, surplombent trois magistraux boucliers d'acier posés à même le sol.


  </P>

 

Dans le transept sud, le public peut découvrir « de petits formats, des tableaux où fourmillent des détails, en opposition avec le reste de l'exposition », explique le gravageur.


Jusqu'au dimanche 11 juillet, tous les jours de 15 h à 19 h, chapelle Notre-Dame, Portbail, gratuit.

 

(Source et photographie Ouest France mardi 06 juillet 2010)

Publié dans Revue de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article